accueil familial

L'ACCUEIL FAMILIAL

un engagement humain
qui peut Être accueilli ?

Les personnes âgées de plus de 60 ans et/ou handicapées adultes n’appartenant pas à la famille d’accueil, c’est à dire n’ayant pas de lien de parenté jusqu’au 4e degré inclus, c'est-à-dire n'étant ni parents, grands-parents, frères ou soeurs, oncles ou tantes, neveux ou nièces, cousins germains...).

La personne âgée et/ou handicapée adulte dispose ainsi d’un accueil sur mesure, qui lui permet de bénéficier d’une chambre individuelle, de profiter des pièces communes de la maison, de conserver ses liens familiaux et sociaux.

En fonction de sa situation, la personne accueillie pourra bénéficier de l’aide du Conseil départemental.

Aussi, d'exonérations au titre des rémunérations versées à l’accueillant familial.

 

 

L'HÉBERGEMENT EN ACCUEIL FAMILIAL
DES PERSONNES AGÉES OU HANDICAPÉES

 

Une alternative au placement en institution.

A mi-chemin entre l’hébergement en établissement et le maintien à domicile, l’accueil familial à caractère social est un choix offert aux personnes qui ne peuvent ou ne souhaitent plus vivre seules à leur domicile et préfèrent un lieu de vie familial à un placement en institution.

Un contrat écrit de droit privé, signé entre l’accueillant familial et la personne accueillie (ou son représentant légal), en précise les droits et obligations de chacun.


Vivre dans un cadre familial, disposer d’un logement compatible avec les besoins liés à son âge ou à son handicap, bénéficier d’une présence aidante et stimulante et d’un accompagnement personnalisé, tels sont les désirs de bien des personnes âgées ou handicapées qui ne peuvent plus ou ne souhaitent plus rester à leur domicile.
Le dispositif d’accueil familial de personnes âgées et de personnes handicapées adultes constitue une réponse intéressante à cette aspiration.

 
de quoi s'agit-IL ?

Agréés par le président du Conseil départemental, les accueillants familiaux sont des particuliers qui hébergent et accompagnent à leur domicile, à titre onéreux, des personnes en situation de handicap ou de dépendance, soit à titre permanent ou temporaire.

Nul ne peut exercer le métier d’accueillant familial sans agrément.

En recevant l’agrément, l’accueillant familial s’engage de rendre possible un suivi social et médico-social de l'accueilli(e).

L'ACCUEIL FAMILIAL

un engagement humain